En passant

SERAIT-CE LE RETOUR DE LA « CHARITÉ-POLITIQUE » À DP? – Fernand Dumont représentant au Conseil national –

SERAIT-CE LE RETOUR DE LA « CHARITÉ-POLITIQUE » À DP?

Nous, les membres de DP, nous sommes beaucoup interrogés sur ce qui allait sortir du décret « Cor Unum ».  La traditionnelle structure hiérarchique cléricale très verticale donnait à penser à une épée de Damoclès plus menaçante que jamais… Nouveau Pape, nouveau style, peu autoritaire. Un peu surprenant. Et l’appel à l’urgence au printemps pour la cause des réfugié-es sortant de Syrie. Encore une urgence fabriquée par les puissants qui se partagent le monde…  Notre engagement envers le Développement et la Paix allait-il creuser le lit de son courant d’énergie encore plus profondément dans la logique de l’urgence très peu féconde à long terme?  Comme membre du Conseil national, j’ai suivi tout le dossier très méticuleusement depuis le printemps.

Le conseil diocésain de Québec a choisi de relancer ses activités dès le 7 septembre.  Tout l’été une foule de petites choses se sont faites. Notre évêque avant aussi fixée la collecte ces 2 jours là.  Pas besoin d’ajouter que la table a été mise au grand complet chez-nous.  Une séance intensive de désintoxication médiatique pour les catholiques qui. comme les autres citoyens du monde ont été matraqués depuis des mois par le discours des « va-t-en-guerre ». Vraiment, une fin de semaine très particulière dans nos églises.  Les résultats réels seront à évaluer avec la campagne d’éducation qui s’amorce.

Donc, dans notre diocèse en cette fin de semaine des 7 et 8 septembre, La collecte d’urgence a pris la tournure d’un vigoureux plaidoyer pour la paix. L’Église universelle a agit de manière hautement politique. Le retour sur Pacem in Terris dans le blogue fut précurseur…. Les positions courageuses et sans ambages de François rejaillissent sur celles de membres de DP qui se sont tenus debout contre vents et marées.

Conclusion temporaire.  Nous cueillons un premier fruit assez étonnant de « Cor Unum »….L’urgence humanitaire traditionnelle transsubstanciée en plaidoyer politique sans négliger la nécessaire assistance aux personnes en danger.  C’est la mise en oeuvre du legs de Molly Kane avec sa relecture du « bon Samaritain » à la lumière de l’action de plaidoyer à tous les niveaux (assemblée régionale Qc-Nb 2013).  Il me semble que la position médiatique de DP n’a pas été aussi bonne depuis 2007… Ça tombe à point pour la campagne d’éducation qui relance le projet de création d’un poste d’ombudsman.  Aux membres d’oeuvrer en « charité-politique »… l’exemple nous a été donné de haut…nous pourrons naviguer avec une carte de courant plus sûre et des escales plus accueillantes.

Fernand Dumont, représentant au Cn pour Québec Chicoutimi et Baie-Comeau.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s