En passant

LES ÉVÊQUES AMÉRICAINS DÉFENDENT LEUR « DetP » (Proximo)

Catholic Relief Services pris pour cible par les mouvements pro-vie aux États-Unis – Proximo

L’œuvre d’entraide des évêques américains « Catholic Relief Services » (CRS) est prise, depuis des mois, dans le collimateur des milieux pro-vie américains, notamment LifeSiteNews et The Population Research Institute (PRI). L’ONG des évêques américains est accusée de fournir des moyens contraceptifs et abortifs à la population malgache. CRS vient de recevoir le ferme soutien des évêques catholiques de Madagascar et de la Conférence épiscopale catholique américaine (USCCB).

Contrairement aux allégations publiées continuellement par ces deux organisations pro-vie, Mgr Désiré Tsarahazana, archevêque de Toamasina et président de la Conférence des évêques catholiques de Madagascar, et Mgr Odon Razanakolona, archevêque d’Antananarivo, la capitale malgache, ont affirmé en début de semaine que l’ONG catholique américaine respectait totalement l’enseignement catholique. Dans un communiqué publié le 5 août 2013 à Washington, la Conférence épiscopale catholique des États-Unis rejette les accusations forgées par l’ONG PRI).

Mgr Razanakolona s’est entretenu par téléphone le 5 août dernier avec Mgr Gerald Kicanas, évêque de Tucson (Arizona) et actuel président du bureau des directeurs de CRS, et a rejeté fermement rejeté les accusations de PRI.

Les organisations pro-vie sévèrement tancées par Mgr Robert Lynch
Dans une prise de position publiée sur le site internet de CRS, Mgr Robert Lynch, évêque de St. Petersburg (Floride), est sévère contre ces groupes autoproclamés « pour la vie »: « Je suis convaincu que beaucoup de soi-disant groupes pro-vie ne sont pas vraiment pro-vie, mais simplement anti-avortement. Nous n’avons rien entendu de ces poids lourds du mouvement pro-life la semaine dernière quand la Floride a exécuté un homme dans le couloir de la mort depuis 34 ans après avoir été diagnostiqué comme un schizophrène sévère… »
Cet ancien président du bureau des directeurs de CRS relève que nombre de prêtres sont fatigués de recevoir des appels continuels pour soutenir des lois sur des questions liées à l’avortement et à la contraception, mais rien sur la réforme des lois concernant l’immigration, l’aide alimentaire ou la peine de mort.

Une même tactique a eu des effets dévastateurs au Canada
Rappelons qu’au Canada, Développement et Paix (D&P), l’organisme officiel de solidarité internationale de l’Église catholique au Canada et membre canadien de Caritas Internationalis, a été visé par des tactiques similaires. L’ONG des évêques a été très affaiblie après avoir été vilipendée pendant des années par les milieux pro-vie américains et canadiens.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s