Le Conseil central CSN de Montréal appuie DP

Hier soir, les syndicats CSN du Grand Montréal ont adopté une motion spéciale d’appui à l’organisme Développement et paix. Ces syndicats regroupant quelque 94 000 membres à Montréal, Laval et dans le Grand Nord, vont militer pour le maintien de Développement et Paix, notamment en invitant leurs membres à signer la pétition d’appui, en solidarité avec le comité de soutien qui tient notamment ce blogue à jour. Nous reproduisons ci-dessous, le communiqué de presse émis hier soir par le CCMM–CSN.

Le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN se porte à la défense de Développement et Paix

Réunis en assemblée générale ce soir, les syndicats CSN  affiliés au Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN) ont adopté unanimement une résolution d’appui à l’organisme Développement et Paix.

L’organisme est secoué depuis plusieurs mois par diverses allégations non fondées et diffusées par des groupes d’extrême droite. Depuis deux ans, Développement et Paix est ciblé par des groupes anti-choix dont l’antenne principale est le site « Lifesitenews » à Toronto. Ces groupes allèguent que de nombreux partenaires de Développement et Paix dans les pays du Sud ont une approche pro-choix, donc distincte de l’enseignement de l’Église catholique sur le contrôle des naissances et la sexualité. Désormais, les partenaires de l’organisme dans 70 pays devront obtenir une approbation de l’évêque local pour être reconnus dignes de l’appui financier de Développement et Paix. Cette condition met donc en péril l’aide qui leur est apportée depuis plusieurs années.

« Pour nous, c’est clair qu’il y a un danger à attacher l’aide au développement à de telles conditions, explique la secrétaire générale du CCMM-CSN, Dominique Daigneault. Derrière les attaques que subit présentement Développement et Paix, on retrouve une extrême droite morale et économique qui gagne de plus en plus de terrain au Canada et au Québec. Nous avons le devoir de nous ériger devant ces mouvements qui mettent en péril les valeurs de solidarité et de justice sociale auxquelles nous croyons et qui sont au cœur du travail de Développement et Paix.»

Un comité de soutien
La résolution adoptée par les syndicats a été présentée par des membres de l’organisme qui en compte 13 000 au Canada. Ceux-ci ont formé un comité de soutien afin de rallier le plus grand nombre de personnes derrière la défense de la mission actuelle de Développement et Paix qui, depuis sa fondation, intervient pour soutenir le développement partout dans le monde, sans égard aux croyances religieuses des populations soutenues.

Le comité de soutien a son blogue depuis peu, accessible au https://soutenonsdetp.wordpress.com/. De plus, le groupe a lancé une pétition en ligne adressée aux dirigeants de Développement et Paix afin qu’ils sachent qu’ils bénéficient d’un large appui devant les pressions qu’exercent certains groupes. Elle peut être signée à l’adresse suivante : http://goo.gl/HzCgq. Le CCMM-CSN invite les membres de ses syndicats affiliés à visiter ce site pour s’informer davantage ainsi qu’à signer la pétition en appui à l’organisme. Les représentants du conseil central souhaitent sensibiliser leurs alliés à l’importance d’appuyer Développement et Paix dans cette tourmente.

Affilié à la CSN, le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN regroupe plus de 94 000 membres des secteurs public et privé, répartis au sein de 400 syndicats sur les territoires de Montréal, de Laval et du Grand Nord.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s