Un autre appui de taille

Au tour du Mouvement des travailleuses et travailleurs chrétiens de prendre la défense de Développement et paix. Dans une lettre adressée au président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, Martin Veillette, ils soulignent être toujours attachés « aux valeurs de justice sociale, de démocratie et de développement sans tenir compte des considérations religieuses, morales ou politiques partisanes » sur lesquelles Développement et paix s’est bâti.

Nous reproduisons la lettre intégrale ci-dessous.

Mgr Martin Veillette

Président de l’Assemblée des Évêques Catholiques du Québec

Frères et sœurs en Jésus Christ,

Le conseil d’administration du Mouvement des Travailleuses et des travailleurs Chrétiens prend le temps de vous écrire afin de vous appuyer dans la défense de l’organisme Développement et Paix.

Récemment, c’est avec consternation que nous avons appris la mise à l’écart du jésuite mexicain Luis Arriaga, invité de Développement et Paix pour la campagne « Carême partage » ainsi que les coupes budgétaires des projets de vingt-et-un centres de femmes en Bolivie et de la maison des femmes Kay Fanm à Port-au-Prince (Haïti).  Dans un mouvement démocratique comme Développement et Paix, nous demandons : pourquoi le Conseil national a-t-il été tenu à l’écart des délibérations liées à ces questions?  Mais il y a plus!

Nous sommes conscients que l’orientation d’origine donnée à Développement et Paix par l’encyclique Populorum Progressio de Paul VI, dans la foulée de Vatican II, est combattue férocement par une partie de l’épiscopat mondial.  C’est de cette façon que la direction tracée par le Concile Vatican II est souvent remise en question par les « désappointés de Vatican II ».

Fidèles à Populorum Progressio, nous sommes attachés aux valeurs de justice sociale, de démocratie et de développement sans tenir compte des considérations religieuses, morales ou politiques partisanes.  Les mesures de contrôle et d’enquête, les lettres de « bonne conduite morale » des évêques où les projets se déploient visent à soumettre le développement à un projet d’évangélisation et à une identité religieuse catholique officielle. C’est ainsi que le développement se fait sous la tutelle de l’Église catholique et pour les catholiques.  Or le Christ ne sauve pas des principes, des idéologies, mais des personnes concrètes dans leur vie réelle qui n’ont pas toujours à faire le choix entre le bien et le mal, mais souvent entre un mal et un moindre mal; c’est un lieu commun en théologie morale.  Dans cette démarche, la conscience personnelle reste souveraine.

Nous vous demandons d’appuyer nos membres, et la population qui est attachée à ces valeurs fondamentales de justice sociale et de mettre de côté la peur pour affronter le conservatisme politique qui mine notre société, nos Églises, et tente par tous les moyens de détourner les fonds destinés à Développement et Paix.

Soyez assurés que nous avons la ferme intention de vous appuyer contre ces vents contraires pour continuer collectivement à défendre les populations pauvres et vulnérables dans les pays du Sud et redonner espoir à ceux et celles qui en ont le plus besoin.

Prenons la défense de Développement et Paix et de l’option pour les pauvres !

Solidaire en Jésus Christ,

Michel Gauvin, diocèse de Saint-Hyacinthe

Paul-Yvon Blanchette, diocèse de Québec

Julienne Villeneuve, diocèse de Montréal

Gaétan Ouellet, diocèse de Gatineau

Paulin Michaud, diocèse de Chicoutimi

Denis Plante, secrétariat national, accompagnateur spirituel

Louise Paré, secrétariat national, coordonnatrice nationale

Cc

Mgr Pierre Morissette

Président de la Conférence des évêques Catholiques du Canada


Advertisements

Une réponse à “Un autre appui de taille

  1. Sauvons Développement et Paix

    Quelques extraits de l’encyclique encyclique Populorum Progressio :
    Tout dernièrement, dans le désir de répondre au vœu du Concile et de concrétiser notre apport… à cette grande cause des peuples en voie de développement, Nous avons estimé qu’il était de Notre devoir de créer… une Commission… chargée de « susciter dans tout le peuple de Dieu la pleine connaissance du rôle que les temps actuels réclament de lui de façon à promouvoir le progrès des peuples plus pauvres, à favoriser la justice sociale entre les nations, à offrir à celles qui sont moins développées une aide telle qu’elles puissent pourvoir elles-mêmes et pour elles-mêmes à leur progrès »… Nous pensons que… son programme… doit rallier, avec les catholiques et les chrétiens, les hommes et les femmes de bonne volonté. Aussi est-ce à tous que Nous adressons aujourd’hui cet appel solennel à une action concertée pour le développement intégral de l’homme et le développement solidaire de l’humanité. (Populorum Progressio # 5)

    Il s’agit de construire un monde où tout personne, sans exception de race, de religion, de nationalité, puisse vivre une vie pleinement humaine, affranchie des servitudes qui lui viennent des hommes et d’une nature insuffisamment maîtrisée; un monde où la liberté ne soit pas un vain mot et où le pauvre Lazare puisse s’asseoir à la même table que le riche. (Populorum Progressio # 47)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s