Les Jésuites du Canada et du Mexique soutiennent le Père Arriaga

Le Père Luis Arriaga et son organisme PRODH constituent la principale cible utilisée par des groupes extrémistes pour justifier un changement à la mission de Développement et paix. Pour les Jésuites du Canada et du Mexique les accusations à l’effet que PRODH fait la promotion de l’avortement sont fausses. Par ailleurs, ils soulignent l’excellence et l’importance du travail accompli par ce partenaire mexicain auprès des populations mexicaines qui comptent sur ce soutien. Nous reproduisons ci-dessous un communiqué de presse qu’ils viennent de publier.

Sensibles aux requêtes qui leur ont été faites par nombre de personnes et de groupes, les supérieurs provinciaux des jésuites du Canada français, du Canada anglais et du Mexique émettent ce communiqué pour appuyer l’intégrité du travail du Centre Miguel Pro pour les droits humains de Mexico et de son directeur, le P. Luis Arriaga, un engagement porteur de l’enseignement social de l’Église catholique.
Le P. Luis Arriaga, directeur du Centre Miguel Pro pour les droits humains (PRODH), de Mexico, avait été invité par les responsables de Développement et Paix, pour témoigner en avril dernier de l’engagement du centre qu’il dirige. Un ensemble de circonstances a rendu impossible sa contribution. Plus spécifiquement, des groupes de pression ont accusé le Centre PRODH d’avoir contribué à promouvoir l’avortement au Mexique.
Il y a deux ans pourtant, une commission spéciale de la CECC s’était rendue sur place au Mexique et avait conclu que, si la prudence dans la participation à des coalitions liées à la promotion des droits de la personne était de mise, d’aucune façon le Centre PRODH n’avait participé à la promotion de l’avortement; et aucune faute ne pouvait être attribuée à l’organisme de développement international Développement et Paix qui avait soutenu le centre.
Dans l’esprit de l’enseignement social de l’Église, et en appui au Centre PRODH et à son directeur, le P. Luis Arriaga, pour soutenir aussi les chrétiens et chrétiennes engagés dans la promotion de la justice sociale et des droits de la personne, les supérieurs provinciaux du Mexique et du Canada tiennent à exprimer publiquement ce qui suit :

  • Comme l’avait affirmé le rapport de la commission spéciale de la CECC en 2009, le Centre Miguel Pro de Mexico n’a pas participé à la promotion de l’avortement.
  • Le P. Luis Arriaga, directeur du Centre PRODH, est un religieux d’excellente réputation en règle avec l’Église et agissant en conformité avec les missions qui lui sont confiées par ses supérieurs jésuites. On note que son expertise est reconnue dans l’Église du Mexique puisqu’il agit comme conseiller d’une commission épiscopale sur les questions sociales.
  • Dans le contexte de violence généralisée de la société mexicaine, le travail du père Luis Arriaga, ainsi que de l’ensemble des membres du Centre PRODH, est un engagement constant pour le droit à la vie de tous et de toutes. La vie de ces défenseurs des droits humains est elle-même souvent menacée et c’est la solidarité internationale que nous leur témoignons qui leur permet de poursuivre leur engagement indispensable.
  • Plus largement, le témoignage chrétien pour la promotion de la justice et la promotion des droits de la personne qui lui est lié s’exercent aux frontières, dans des contextes difficiles où les partisans du statu quo mettent tout en œuvre pour bloquer l’avancement des valeurs évangéliques fondamentales. Dans ces circonstances, les personnes qui s’engagent sur ce terrain, comme le font le P. Luis Arriaga et son équipe, méritent notre appui.
    Montréal, Toronto et Mexico, le 25 mai 2011.

Jim Webb, S.J. Supérieur provincial Province du Canada anglais
Carlos Morfín Otero, S.J. Supérieur provincial Province du Mexique
Jean-Marc Biron, S.J. Supérieur provincial Province du Canada français

Télécharger le communiqué intégral

Publicités

2 réponses à “Les Jésuites du Canada et du Mexique soutiennent le Père Arriaga

  1. Gérard Beaulieu

    À cause de mes valeurs humaines et de mon engagemen mon engagement chrétien dans Développement et Paix, j’apprécie beaucoup ce témoignage. Il faut l’appui de toutes les personnes éprises de justice partout dans le monde, pour contrer les tentatives de groupes appuyés par des évêques réactionnaires et intégristes pour défendre l’action de D.&P dans les pays du Sud.
    Gérard Beaulieu, Gatineau, Québec

  2. José R. Herrera MD

    Étant un médecin (attaché aux quartiers les plus pauvres) exilé du Chili lors du coup d’état du général Pinochet et ayant bénéficié du soutien de Développement et Paix je ne peux qu’être outré de la menace de changement de la mission de cette institution catholique qui s’est, au fil du temps, identifié aux luttes des opprimés de la terre, les plus proches du Royaume annoncé par le Christ.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s